Communiqués

L’AQPM se réjouit du retour de Pablo Rodriguez comme ministre du Patrimoine canadien

Pour diffusion immédiate

Montréal, 26 octobre 2021 – L’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) félicite Pablo Rodriguez pour sa nomination à titre de ministre du Patrimoine canadien. Elle est heureuse de collaborer à nouveau avec monsieur Rodriguez, qui a été à la tête de ce même ministère de 2018 à 2019. Il avait alors démontré sa détermination à défendre des dossiers importants pour les producteurs indépendants de l’industrie audiovisuelle.  

« Nous nous réjouissons que Pablo Rodriguez reprenne les rênes du ministère du Patrimoine canadien. Le fait qu’il connaisse déjà les enjeux du milieu lui permettra d’agir avec la célérité requise par la situation. Rappelons-nous qu’en 2019 il avait été un précieux allié des producteurs indépendants à l’égard du manque de fonds disponibles à Téléfilm Canada pour soutenir les longs métrages de langue française en obtenant un financement ponctuel de 7,5 millions de dollars », a souligné Hélène Messier, présidente-directrice générale de l’AQPM.

Les deux dernières années ont été particulièrement éprouvantes pour le secteur de l’audiovisuel, qui, même avant la pandémie, faisait face à de nombreux défis. Des fonds d’urgence ont dû être créés pour permettre à une industrie déjà mise à mal par les changements dans les habitudes d’écoute et la concurrence des plateformes étrangères de poursuivre ses activités. Alors que, lentement, une sortie de crise se dessine, les besoins des producteurs et productrices d’ici ne sont pas moins criants.

L’AQPM espère que le ministre Rodriguez mettra rapidement en œuvre les engagements pris par le Parti libéral du Canada pendant la campagne électorale en réintroduisant sans tarder un projet de réforme de la Loi sur la radiodiffusion. Il est plus que temps d’intégrer les services de diffusion en ligne canadiens et étrangers au cadre réglementaire afin qu’ils participent au financement et à la mise en valeur de la production canadienne.

L’AQPM s’attend également à ce que le ministre confirme la promesse de son parti d’augmenter le financement de Téléfilm Canada de 50 millions de dollars par année de façon permanente et qu’il mette en œuvre, dès le prochain budget, les engagements de doubler la contribution du gouvernement au Fonds des médias du Canada sur un horizon de trois ans. Rappelons que le Parti libéral a aussi affirmé sa volonté de mieux équilibrer la proportion des sommes allouées par les deux institutions au contenu de langue française en la faisant passer de 33 % à 40 % des enveloppes disponibles.

« Le Parti libéral a promis d’agir rapidement pendant la dernière campagne électorale. Maintenant qu’il est à la tête du pays pour un troisième mandat consécutif, il doit tenir ses engagements. Pour ce faire, le nouveau ministre du Patrimoine peut être assuré du soutien et de la collaboration habituelle de l’AQPM », a conclu Hélène Messier.

L’AQPM tient également à souligner l’engagement dont Steven Guilbeault, le ministre sortant, a fait preuve envers le secteur de la production indépendante lors de la mise en place des mesures d’aide d’urgence, du programme d’indemnisation temporaire pour les interruptions de tournage et du dépôt du projet de Loi C-10. Elle s’assurera que les tournages québécois deviennent plus écoresponsables, un objectif en phase avec les nouvelles fonctions de monsieur Guilbeault.

 

-   30   -

 

À propos de l’AQPM

L’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) conseille, représente et accompagne les entreprises de production indépendante en cinéma, en télévision et en web. Elle compte parmi ses membres plus de 160 entreprises québécoises dont les productions sont reconnues au Québec et à l’étranger.

Source : AQPM

Renseignements : Valérie Bastien

vbastien@aqpm.ca

Retour à la liste des communiqués