Nouvelles de l'industrie

Décès du producteur Harry Gulkin

Le producteur montréalais Harry Gulkin, pionnier de la scène culturelle anglophone, est décédé ce lundi à l’âge de 90 ans.

Il a été un influenceur important de la production audiovisuelle au pays en occupant notamment des fonctions au sein d’organismes culturels tels que l’Institut canadien du film (CFI), la Cinémathèque québécoise ou le Centre Segal (à l’époque le Saidye Bronfman Centre). Il a également été analyste à la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

Outre sa carrière au sein d’institutions qui jouent un rôle majeur dans la production et la diffusion de contenu audiovisuel, il a été le producteur d’œuvres emblématiques tel que Lies My Father Told Me (1975) maintes fois primée notamment au Golden Globes.

Harry Gulkin s’était donné comme mission de représenter  les anglophones du Québec  dans ses œuvres et c’est notamment pour cette raison que ses films sont un témoignage important d’une certaine réalité québécoise.

En 2008, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision lui a décerné en hommage un prix Genie pour souligner et récompenser l’ensemble de sa carrière.

Nous offrons nos condoléances à sa famille et à ses amis

Retour à la liste des nouvelles de l'industrie