Nouvelles de l'AQPM

Une semaine budgétaire décevante pour le secteur de l’audiovisuel

Budget fédéral :

L’AQPM et la CMPA avaient rallié une quarantaine d’organisations gravitant au sein de l’industrie cinématographique dans l’espoir d’obtenir une hausse substantielle du budget de Téléfilm consacré au financement de longs métrages. Les rencontres avec les représentants des cabinets politiques, des hauts fonctionnaires de Patrimoine canadien et du ministère des Finances se sont faites nombreuses, tout comme les missives pour interpeler les députés et les sénateurs sur cette question.

Malheureusement, cette demande unique du milieu n’a pas été retenue par le ministre des Finances, Bill Morneau. Tout comme le ministre n’a pas saisi l’occasion de rétablir l’équité en suivant l’exemple du Québec et de la Saskatchewan afin de requérir des fournisseurs de biens intangibles et de services en ligne comme Netflix de percevoir les taxes à la consommation.

Alors que le gouvernement fédéral projette d’étendre le réseau internet haute vitesse à toutes les régions du Canada favorisant ainsi l’accès à des contenus audiovisuels diversifiés, mais souvent étrangers, il faudrait bien qu’il réfléchisse de façon plus globale à l’importance de mieux soutenir le contenu créé et produit sur la scène nationale. La pérennité de notre culture et de notre industrie en dépend.

Espérons que les résultats des travaux du groupe d’experts chargés de repenser le système de radiodiffusion et de télécommunication dont le rapport intérimaire sera rendu public en juin inspireront nos élus. Il restera alors quelques mois au gouvernement actuel pour nous convaincre de sa détermination à repenser rapidement le système pour assurer un financement adéquat des œuvres audiovisuelles.

 

Budget provincial :

Les surplus budgétaires n’ont pas éclaboussé le secteur de l’audiovisuel. Tout comme son homologue canadien, le gouvernement du Québec a privilégié l’accès internet plutôt que le contenu. Ainsi, 400 millions de dollars seront investis dans les prochaines années pour assurer l’accès à une connexion internet haute vitesse dans toutes les régions du Québec.

On retrouve cependant quelques bonnes nouvelles parmi les mesures gouvernementales. Ainsi, Télé-Québec bénéficiera de 25 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans pour la production  de contenus jeunesse originaux de langue française.

Le budget contient également une mesure dont les détails restent à définir et qui pourrait profiter au secteur de l’audiovisuel. Une somme de 32,5 millions de dollars sur cinq ans sera répartie entre la SODEC et le CALQ pour « stimuler l’entrepreneuriat culturel ». On y précise qu’elle est destinée à soutenir des initiatives axées sur le développement de propriétés intellectuelles et de modèles d’affaires innovants, contribuant au rayonnement des entreprises culturelles québécoises sur la scène internationale ».

L’AQPM assure la SODEC de son soutien pour que le déploiement de la mesure réponde aux besoins du secteur de la production audiovisuelle indépendante.

Retour à la liste des nouvelles