Nouvelles de l'AQPM

Échec de la vente de Séries+ et Historia à Bell Média : de potentiels avantages tangibles envolés

Le Bureau de la concurrence a mis un frein au projet de transaction entre Bell Média et Corus Entertainment après avoir conclu que le marché de la télédiffusion canadienne n’avait pas suffisamment évolué en cinq ans pour revenir sur sa décision de 2013.

À la suite de cette annonce, Bell et Corus ont convenu de ne pas poursuivre les démarches pour conclure la transaction. L’AQPM avait pris part aux consultations amorcées par le CRTC concernant le projet des deux diffuseurs. Elle se positionnait notamment sur l’utilisation des avantages tangibles évalués à 20 millions de dollars qu’aurait générés la vente des chaînes. Une réponse positive du CRTC aurait permis qu’un pourcentage de 80 % de cette somme soit versé au FMC et à divers fonds de production indépendants certifiés et consacré à de la production originale de langue française.

Des précisions sur la décision du 25 mai 2018 du Bureau de la concurrence et sur les facteurs qui ont été pris en compte dans l’analyse du marché sont disponibles ici. Rappelons que lors de la vente des chaînes télé d’Astral Média à Bell Média en 2013, le Bureau avait exigé que Bell se départisse de treize services spécialisés en raison de la trop forte concentration du marché de la télédiffusion canadienne. Corus Entertainment s’était alors porté acquéreur de Séries+ et de Historia.

Retour à la liste des nouvelles