Nouvelles de l'AQPM

Engagements et déclarations des principaux partis provinciaux en lien avec la culture

Mis à jour le 21 septembre 2022

Les élections auront lieu le 3 octobre prochain. Nous avons fait un survol des engagements et des déclarations des différents partis en matière de culture et nous vous les présentons ci-dessous. Cette section sera tenue à jour le cas échéant.

Coalition Avenir Québec 

  • Enrichir le contenu jeunesse de la plateforme numérique de Télé-Québec afin de pouvoir concurrencer les grands joueurs mondiaux. Concrètement : plus de 1 170 épisodes supplémentaires de contenu québécois soit plus de 100 nouvelles heures destinées aux enfants de 3 à 12 ans chaque année (65 M$);
  • Continuer de faire rayonner la culture à l’international. Pensons, par exemple, aux émissions de télévision québécoises qui ont du succès à l’étranger;
  • Maintenir et pérenniser les budgets de la SODEC et du CALQ aux niveaux que ceux-ci ont atteints dans le contexte de la pandémie;
  • Création des Espaces bleus;
  • Soutenir la recherche universitaire qui témoigne des particularités de l’approche québécoise, notamment en matière de culture;
  • Élaborer un plan de valorisation des langues et cultures autochtones en collaboration avec les Premières Nations et les Inuits;
  • Poursuivre le soutien à nos artistes;
  • Faire de la lecture une priorité nationale (52 M$). Une des quatre prochaines années sera décrétée officiellement l’année de la lecture. De plus, aider les enseignants du primaire à se bâtir une bibliothèque de livres jeunesse;
  • Maintenir le Plan culturel numérique, mais en y apportant quelques modifications, notamment pour les agent(e)s de développement numérique (ADN) dont le mandat serait ajusté;
  • Deux sorties culturelles/année au sein des écoles primaires et secondaires (incluant le paiement du transport).

Parti libéral du Québec 

  • Mise sur pied d’un nouveau fonds dédié à la culture et aux médias qui soutiendra la création québécoise et qui sera financé par l’imposition d’une taxe temporaire de 3 % sur le chiffre d’affaires des géants du numérique. Évalue à 883 M$ les revenus générés par cette taxe, dont 178 M$ la première année;
  • Maintenir et pérenniser les budgets de la SODEC et du CALQ aux niveaux que ceux-ci ont atteints dans le contexte de la pandémie;
  • Doubler le montant du crédit d’impôt remboursable pour l’inscription à des activités culturelles;
  • Compte appuyer les recommandations du chantier Compétence culture;
  • S’assurer que la modernisation des lois sur le statut de l’artiste se déroule adéquatement sur le terrain;
  • Tenir des états généraux sur les arts vivants;
  • Possibilité pour un artiste d’étaler un revenu sur plusieurs années;
  • Passeport culturel à 100 $ aux nouveaux arrivants et aux jeunes;
  • Mesures pour financer le transport pour amener les élèves vers les activités culturelles.
  • Ajout de conseillers pédagogiques culturels dans les écoles;
  • Rapatrier les pleins pouvoirs en matière de culture.

Parti Québécois    

  • Soutenir les secteurs culturels qui désirent passer à l’ère numérique. Notamment par la création d’une plateforme numérique nationale pour archiver toutes les productions cinématographiques;
  • Élargir le mandat de Télé-Québec :
    • Ajouter le mandat d’informer et d’assurer une diffusion d’informations régionales à travers le Québec;
    • Produire des émissions de débats et diffuser davantage de productions documentaires sur des enjeux culturels et politiques;
    • Promouvoir la littérature jeunesse d’ici par la programmation d’émissions d’éveil à la lecture par et pour les enfants et les adolescents.
  • Doubler les budgets de Télé-Québec;
  • Maintenir et pérenniser les budgets de la SODEC et du CALQ aux niveaux que ceux-ci ont atteints dans le contexte de la pandémie;
  • S’assurer que les artistes québécois soient présents et vus sur les plateformes;
  • Création d’un CRTC québécois;
  • Remplacer les imitations de la Pat’Patrouille par des émissions québécoises;
  • Créer un bureau de promotion du contenu culturel québécois pour représenter le Québec auprès des plateformes mondiales;
  • Rapatrier le financement en culture et faire des programmes du gouvernement québécois les seuls subventionnaires de notre culture;
  • Soutenir la production et la diffusion de la culture dans toutes les régions du Québec;
  • Modifier le droit de propriété intellectuelle et favoriser sa reconnaissance économique pour améliorer les conditions des créatrices et des créateurs;
  • Donner aux travailleurs culturels un véritable statut d’emploi;
  • Promouvoir la culture et les arts québécois dans les programmes éducatifs au préscolaire, au primaire et au secondaire, en favorisant le contact avec les artistes, les artisans, les porteurs de tradition, les sorties culturelles et la prestation d’activités artistiques à l’école;
  • Passeport culturel de 100 $ pour les nouveaux arrivants et les jeunes;
  • S’inspirer (possiblement et en partie) du régime des intermittents du spectacle en France;
  • Créer un musée national de l’histoire du Québec et rétablir un financement adéquat des musées existants, en priorité.

Québec solidaire 

  • Augmenter le financement du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC);
  • Obliger les bailleurs de fonds à consacrer une proportion des bourses et subventions de création aux artistes de la relève et reconnaître le statut d’autoproducteur à la SODEC;
  • Augmenter le financement dédié à la diffusion numérique des productions artistiques québécoises pour les rendre accessibles partout au Québec et dans le monde;
  • Rapatrier les pouvoirs en culture et en télécommunications afin d’imposer davantage les multinationales du numérique et de financer la culture et les médias d’ici. Exiger des différentes plateformes numériques qu’elles garantissent l’accès et la mise en valeur de contenu québécois;
  • Réexaminer la Loi sur le statut de l’artiste parce que celle-ci a été débattue et adoptée trop rapidement;
  • Développer un modèle de sécurité de revenus pour les artistes et les travailleuses et travailleurs autonomes de ce secteur;
  • Exiger davantage de redditions de compte de la part de la SODEC pour s’assurer que l’aide octroyée aux entreprises « ruissèlent » jusqu’aux artistes;
  • Offrir des bons culturels aux nouveaux arrivants pour les inciter à s’initier davantage à la culture québécoise;
  • Quatre sorties scolaires par année.

Parti conservateur du Québec 

Pas d’engagement direct en matière de culture. Aucun représentant du parti n’a participé au Grand débat sur la culture.

 

Sources:

Plateforme du Parti libéral du Québec

Plateforme de Québec solidaire

Programme du Parti conservateur du Québec

Plateforme du Parti Québécois

Plateforme de la Coalition Avenir Québec 

Grand débat sur la culture diffusé le 8 septembre 2022

Comparez les plateformes électorales des partis, Mélanie Meloche-Holubowski, Radio-Canada

Quelles sont les promesses électorales des partis?, Sandrine Vieira, Dave Noël et Antoine Noreau, Le Devoir

Québec solidaire hausserait le taux d’imposition sur les revenus de plus de 90 080 $, Jérôme Labbé, Radio-Canada

Cadre financier du PLQ : un flot de dépenses qui contraste avec l’ère Couillard, Jérôme Labbé, Radio-Canada

Cadre financier : la CAQ promet l’équilibre budgétaire dans cinq ans, Maud Cucci, Radio-Canada

Duhaime ralentirait significativement la hausse des dépenses et des revenus de l’État, Jérôme Labbé, Radio-Canada

231 millions pour préparer l’indépendance, Fanny Lévesque, La Presse

Retour à la liste des nouvelles