Nouvelles de l'AQPM

L’AQPM participe aux consultations budgétaires du gouvernement du Québec

À l’approche de la publication du budget provincial 2021-2022, l’AQPM a déposé en début d’année, des demandes en faveur du financement de la production audiovisuelle indépendante. Des représentants de l’association ont eu l’opportunité de rencontrer des représentants du cabinet du ministre des Finances et de la Direction des mesures fiscales le 18 janvier 2021 afin de discuter plus à fond de ces demandes qui visent à assurer la relance de notre secteur, toujours en proie aux aléas de la pandémie. Le document a également fait l’objet de représentations auprès du cabinet de la ministre de la Culture et du bureau du premier ministre.

L’AQPM a insisté sur la nécessité de confirmer sans tarder l’aide provinciale permettant à la SODEC d’offrir une compensation en cas d’interruptions de tournage liées à la COVID-19. Ce programme ayant été fermé à la suite de la mise sur pied d’un programme similaire par le gouvernement fédéral. Malgré l’extension de ce dernier à partir du 1er avril prochain, la mise sur pied d’un programme provincial est urgente pour assurer que les tournages prévus dans les prochaines semaines puissent se réaliser, les fonds fédéraux étant présentement entièrement engagés. De plus, la coexistence des deux programmes permettrait que tous les tournages puissent se dérouler sans encombre pendant la période des tournages la plus achalandée de l’année.

L’AQPM a également demandé le renouvellement, pour une année supplémentaire, du financement destiné au programme d’aide temporaire de la SODEC permettant de couvrir une partie des coûts supplémentaires liés aux restrictions sanitaires. Ce programme, unique au Canada, a été déterminant pour la reprise des activités de tournage à l’été 2020. L’évolution de la maladie et de la campagne de vaccination laisse présager que l’application des mesures sanitaires sur les plateaux demeurera en vigueur pendant de nombreux mois.

Les demandes de l’association incluaient aussi une hausse du budget de Télé-Québec afin que le diffuseur public bonifie sa participation dans le financement des productions jeunesse, des documentaires uniques et des longs métrages. On y retrouvait aussi des propositions visant à consolider et à développer des secteurs particuliers de l’industrie, soit celui de l’animation et de la production régionale.

Le gouvernement du Québec n’a toujours pas annoncé la date de la publication du prochain budget. Rappelons que l’an dernier, l’événement s’était tenu le 10 mars, trois jours avant le décret sur l’urgence sanitaire. Les sommes record alors annoncées par le gouvernement faisaient état de l’importance de notre secteur dans les priorités de l’administration en place. Le soutien de celui-ci envers l’industrie de l’audiovisuel dans la dernière année a confirmé cet engagement.

Retour à la liste des nouvelles