Communiqués

Impasse dans les négociations entre l’UDA et l’AQPM : l’AQPM demande à ses partenaires de prendre acte des réalités de l’industrie

Impasse dans les négociations entre l’UDA et l’AQPM : 

l’AQPM demande à ses partenaires de prendre acte des réalités de l’industrie

 

Montréal, le 22 novembre 2019 L’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) est déçue de la décision des interprètes membres de l’UDA, réunis en assemblée sectorielle hier, d’octroyer à leur association le mandat d’exercer, à un moment jugé opportun, des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève. Cette décision survient après une vingtaine de séances de négociations alors que, jusqu’à une récente impasse sur cinq dispositions de l’entente à renouveler, les discussions entre les parties cheminaient efficacement et avaient permis de régler plusieurs enjeux.

D’ailleurs, depuis le début des négociations, plusieurs mesures visant à améliorer les conditions minimales d’engagement des interprètes œuvrant en cinéma et en télévision avaient été agréées par les parties et la quasi-totalité des revendications monétaires formulées par l’UDA avait fait l’objet d’une entente. Comme le souligne Mme Geneviève Leduc, « les accords déjà conclus à la table des négociations répondent à plusieurs demandes des interprètes et contribuent concrètement à leur mieux-être sur les plateaux, tout en respectant les capacités des producteurs dans un contexte de sous-financement des productions audiovisuelles de langue française ».

Malheureusement, sur quelques enjeux très ciblés, l’UDA insiste pour que l’AQPM accepte des propositions qui ne correspondent en rien aux réalités de l’industrie et qui limiteraient la capacité des producteurs indépendants de produire selon les moyens restreints dont ils disposent.

Il est vrai que la réalité de la production télévisuelle et cinématographique a évolué ces dernières années et que ces changements produisent des effets sur toutes les personnes œuvrant dans l’industrie, qu’il s’agisse des producteurs, des réalisateurs, des interprètes ou des techniciens. C’est pourquoi l’AQPM multiplie les efforts auprès des gouvernements provincial et fédéral pour trouver des solutions afin de mieux financer les productions audiovisuelles. L’AQPM sera d’ailleurs toujours une alliée de l’UDA et des autres associations professionnelles qui travaillent en ce sens. Cependant, d’ici à ce que la situation s’améliore, elle a la responsabilité de s’assurer que les ententes collectives qu’elle conclut sont adaptées aux réalités du milieu dans lequel les producteurs travaillent, et cela, afin d’assurer la pérennité de l’industrie.

« L’AQPM et ses partenaires doivent faire front commun afin d’établir un écosystème viable pour la production audiovisuelle et de permettre au talent et à la créativité de tous ceux qui y contribuent de s’y déployer à leur pleine mesure. Il est cependant impératif que, dans le cadre de nos négociations, nous soyons tous conscients des contraintes avec lesquelles nous devons travailler et que nous les respections », a souligné Hélène Messier, présidente-directrice générale de l’AQPM.

L’AQPM espère toujours que les discussions avec l’UDA permettront de dégager rapidement un terrain d’entente. À cet effet, elle a demandé au ministère de la Culture et des Communications du Québec de nommer rapidement un médiateur afin de faciliter les échanges entre les parties.

Rappelons qu’en vertu de la Loi sur le statut de l’artiste, les ententes collectives établissent des conditions minimales d’engagement pour les auteurs, les réalisateurs, les interprètes et les techniciens dont les producteurs retiennent les services. Ces ententes jouent, dans le secteur de l’audiovisuel, un rôle comparable à celui de la Loi sur les normes du travail.

- 30 -

 

À propos de l’AQPM

L’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) conseille, représente et accompagne les entreprises de production indépendante en cinéma, en télévision et en Web. Elle compte parmi ses membres plus de 150 entreprises québécoises dont les productions sont reconnues au Québec et à l’étranger.

 

Source : AQPM


Renseignements :

Sabrina Duguay

514 843-2390

sduguay@national.ca

Retour à la liste des communiqués