Communiqués

L’AQPM offre sa collaboration au nouveau ministre du Patrimoine

L’AQPM offre sa collaboration au nouveau ministre du Patrimoine

Montréal, 20 novembre 2019 — L’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) félicite Steven Guilbeault pour sa nomination à titre de ministre du Patrimoine canadien. Elle tient également à remercier le ministre sortant, Pablo Rodriguez, pour sa détermination à défendre la culture ainsi que pour l’aide qu’il a apportée aux producteurs québécois dans le dossier de Téléfilm Canada en obtenant un financement ponctuel qui a permis la concrétisation de nombreux longs métrages.

« Grand défenseur des écosystèmes en péril, nul doute que Monsieur Guilbeault trouvera rapidement ses repères dans son nouveau poste car il est urgent d’agir pour enrayer le sous-financement qui menace la production audiovisuelle indépendante québécoise » a souligné Hélène Messier, présidente-directrice générale de l’association des producteurs.

L’industrie audiovisuelle est bousculée par les changements des habitudes d’écoute et la concurrence des plateformes étrangères qui contribuent à la diminution des sources de revenus traditionnelles. Le phénomène s’accentuera avec l’arrivée de la haute vitesse dans toutes les régions et celle de nouvelles plateformes de contournement comme Disney+ et Apple TV+.

L’AQPM espère que le ministre Guilbeault mettra rapidement en œuvre  les engagements pris par le Parti libéral du Canada pendant la campagne électorale en augmentant de façon importante le budget de Téléfilm Canada et en faisant contribuer au financement de même qu’à la promotion du contenu canadien les nouveaux joueurs qui bénéficient actuellement d’une absence d’obligations à cet égard. 

Le gouvernement doit exiger du CRTC qu’il modifie l’ordonnance d’exemption des nouveaux médias pour que les entreprises canadiennes et étrangères qui offrent de la programmation en ligne participent équitablement à la vitalité de l’industrie audiovisuelle. Les fournisseurs de téléphonie mobile et de services internet doivent également participer au financement des œuvres pour pallier la baisse des contributions des câblodistributeurs et des services de distribution par satellite. Le gouvernement fédéral doit revoir sa politique de placements publicitaires pour que les diffuseurs canadiens puissent stabiliser leurs revenus et maintenir leur soutien à la production indépendante des émissions.

« Plusieurs de ces mesures peuvent et doivent être mises en place dans les prochains mois. Attendre n’est plus une option. Le Parti libéral s’est engagé à agir rapidement pendant la dernière campagne électorale. Maintenant qu’il dirige à nouveau le pays, il doit tenir ses engagements. Le nouveau ministre du Patrimoine peut être assuré du soutien et de la collaboration de l’AQPM pour leur mise en œuvre »  a conclu Hélène Messier.

- 30 -

 

À propos de l’AQPM 

Créée en 1966, l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) regroupe 150 entreprises, soit la vaste majorité des entreprises québécoises de production indépendante en audiovisuel (cinéma, télévision et web) produisant ou coproduisant pour tous les écrans, en langue française et en langue anglaise.

 

SOURCE : AQPM 

Renseignements : Hélène Messier

514 397-8600

Retour à la liste des communiqués