Communiqués

BUDGET 2017-2018 : PLUSIEURS MESURES FAVORISANT LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE

Montréal, le 29 mars 2017 - L’AQPM se réjouit de l’annonce de plusieurs mesures contenues dans le dernier budget du gouvernement provincial. Durant les derniers mois, l’AQPM avait fait des représentations auprès du ministre de la Culture et des Communications, monsieur Luc Fortin ainsi qu’auprès du cabinet et du ministère des Finances pour le rétablissement et l’intégration de mesures favorisant la production audiovisuelle québécoise. La Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) de même que l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ) avaient d’ailleurs appuyé les demandes de l’AQPM.

Le gouvernement a ainsi rétabli les taux de bonification du crédit d’impôt pour la production cinématographique ou télévisuelle québécoise à leur niveau antérieur. Ces hausses touchent la bonification régionale qui passe de 8 % à 10 % et de 16 % à 20 % selon le type de production de même que la bonification pour effets spéciaux et animation dont le taux est également ramené à 10 %. Le taux de bonification pour les productions sans aide publique sera augmenté, passant de 8 % à 16 % et il sera dorénavant modulé selon le niveau d’aide publique accordé.

L’AQPM avait également demandé une hausse de deux millions de dollars du budget de Télé-Québec pour la production d’émissions originales destinées aux jeunes, notamment aux adolescents afin de favoriser le développement de nouveaux publics. Comme le souligne, Hélène Messier, présidente-directrice générale de l’AQPM : « À cheval entre l’enfance et l’âge adulte, ce sont ces jeunes qui sont au point de bascule entre l’écoute de contenu en langue française à la télévision et celle de contenu anglophone sur les nouvelles plateformes. Il est donc essentiel de leur offrir des productions québécoises de qualité disponibles sur diverses plateformes susceptibles de les rejoindre. Il en va de l’avenir de la production audiovisuelle québécoise ». Le gouvernement a annoncé l’octroi de cette somme au télédiffuseur public pour les cinq prochaines années.

Le budget contient d’autres mesures qui favoriseront le développement de l’industrie audiovisuelle québécoise, mentionnons :

  • la baisse du budget minimal admissible aux crédits d’impôt de services de production;
  • l’accès au crédit d’impôt de services pour les contenus de réalité virtuelle et augmentée;
  • le projet pilote pour l’enregistrement de trames sonores visant à soutenir les musiciens et compositeurs québécois;
  • la prolongation du Fonds Capital Culture Québec jusqu’en 2021, l’admissibilité du secteur des films d’animation à l’aide du Fonds et l’ajout du soutien à la propriété intellectuelle québécoise parmi ses objectifs.

 

- 30 -

 

À propos de l’AQPM
Créée en 1966, l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) regroupe 150 entreprises, soit la vaste majorité des entreprises québécoises de production indépendante en audiovisuel (cinéma, télévision et web) produisant ou coproduisant pour tous les écrans, en langue française et en langue anglaise.

 

SOURCE : AQPM
Renseignements : Chloé Azières
514 397-8600, poste 228
cazieres@aqpm.ca

Retour à la liste des communiqués